Message de l’ONG NOUVELLE AMBITION au peuple béninois et surtout aux travailleurs en ce jour marquant la reprise des activités

Message de l’ONG NOUVELLE AMBITION au peuple béninois et surtout aux travailleurs en ce jour marquant la reprise des activités

Béninois et béninoise,
Après une période festive qui a permis à chacun de nous de se recréer plus ou moins, l’heure a sonné pour que nous rouvrions non seulement les portes de nos lieux de travail, mais pour que nous commencions le travail dans pratiquement un nouveau monde de travail parce que les horaires de travail d’antan sont remplacés par de nouveaux horaires de travail qui ne faisaient pas partie de nos habitudes. C’est une réforme majeure qui favorise les travailleurs, surtout les femmes qui pourront regagner leurs maisons très tôt pour s’occuper de leurs enfants notamment l’éducation de ces derniers pour un Bénin de demain toujours debout. C’est une réforme qui favorise aussi les usagers de l’administration qui auront désormais plus de temps pour bénéficier des services de l’administration. L’État aussi en profitera pour accroître ses recettes journalières sans oublier que l’administration béninoise pourra un peu plus rassurer les investisseurs étrangers. À cet effet, dans l’administration publique comme privée, nous restons persuadés que le gouvernement œuvrera pour que de nouvelles primes soient accordées aux travailleurs dans ce sens comme ce fût le cas avec La loi nᵒ 2015-990 du 6 août 2015 connue sous le nom de la loi Macron en France. De notre côté, nous travaillerons davantage et beaucoup plus de façon méthodique cette année pour que la dignité humaine soit au cœur de toute politique de développement au Bénin; ce qui nous oblige à changer de fusil d’épaule. Nous apporterons notre pierre à l’édification de l’édifice pour que les enfants aient un mieux-être demain.
C’est sur ces mots que nous souhaitons bonne reprise de travail à tous les béninois sans discrimination aucune.

Pascal Sègbégnon MITOWADE ; Président de l’ONG NOUVELLE AMBITION

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *